Rejoignez-nous !

Bon plan

Facebook et Twitter des Jeunes Actifs

facebook.com/jeunes.actifs     twitter.com/jeunesactifs

Derniers commentaires

Dossiers spéciaux

Le moral des jeunes actifs est « inquiétant »

Le moral des jeunes actifs est jugé inquiétant sur LePoint.fr, article diffusé par l’AFP, décrivant le mal-être des jeunes 16-25 au chômage et en insertion professionnelle.

Un article du journal Le Point sur le moral des 16-25 ans

Le mal-être des jeunes actifs au chômage
[poll id= »2″]
Le mal-être des 16-25 ans reçus dans les Missions locales est « inquiétant », avec un risque de suicide quatre fois plus élevé que les jeunes actifs, selon une étude consultée lundi sur le site des Missions locales chargées d’aider les jeunes déscolarisés dans leur insertion.

Première du genre, cette étude sur « La santé mentale des jeunes en insertion » donne des résultats « inquiétants » et qui « nécessitent une prise de décision des autorités publiques », selon les auteurs.

Elle paraît alors que le gouvernement parle, au nom des économies budgétaires, de « réduire la participation » de l’Etat aux Missions locales.

un jeune qui déprime en sortant de la mission locale26% des jeunes des Missions locales sont en souffrance psychique, 7% ont un état dépressif avéré, 16% de la population enquêtée a déjà tenté de se suicider, et ce taux monte à plus de 24% parmi les sans diplôme, selon l’étude.

« Les jeunes des Missions locales sont quatre fois plus à risque de faire une tentative de suicide que les jeunes actifs », ajoute-t-elle, soulignant les « difficultés multiples » de ces jeunes: familiales, financières, de logement,…

« L’incertitude face à l’avenir » mais aussi « l’absence de statut social – être ni actif ni étudiant mais en insertion » caractérisent aussi ces jeunes et contribuent à leur « fragilité psychologique ».

Ils souffrent d’un environnement familial plus instable, puisque près de la moitié (45%) a vécu au moins un événement familial douloureux (séparation des parents, rupture avec les deux parents ou maladie grave d’un des parents).

Ils ont « moins souvent déclaré un médecin traitant que les jeunes actifs ou scolarisés ».

Ils ont des conduites addictives (tabac, psychotropes, cannabis, autres drogues) similaires sauf pour l’alcool qu’ils consomment plutôt moins, constat qui peut paraître « surprenant » mais corroboré par d’autres études.

Les jeunes en insertion ou au chômage confient aussi avoir subi davantage de violences, notamment sexuelles, et 22% vivent un sentiment de discrimination pour leur origine, leur apparence physique, leurs convictions religieuses, etc.

L’enquête a été réalisée avant la crise via 1.342 questionnaires anonymes proposés entre mai et juillet 2008 dans 24 Missions locales et 14 centres volontaires d’examen de santé de l’Assurance maladie.

La même année, plus de 1,2 million de jeunes, issus de quartiers sensibles mais aussi de milieu rural, ont été accueillis dans les Missions locales dont l’Etat assure jusqu’à présent 40% du budget, au côté des collectivités locales.

Voir l’article sur le site LePoint.fr/le-mal-etre-inquietant-des-16-25-ans

Edit 12 août :

Le chômage des jeunes dans le monde, qui a atteint l’année dernière un niveau record, avec 81 millions de personnes âgées de 15 à 24 ans sans emploi, risque de créer une « génération perdue », a averti jeudi 12 août le Bureau international du travail (BIT). Pour lutter contre cette situation, le BIT a appelé les gouvernements à maintenir leurs programmes de soutien pour l’emploi des jeunes, malgré les coupes budgétaires annoncées ces derniers mois.

2 Réponses à Le moral des jeunes actifs est « inquiétant »

  1. Jean-Pierre61

    2 août 2010 a 17 h 24 min

    L’UMP ne se soucie pas un seul instant des gosses en perdition ; qui sont en rupture totale avec le pays. Quand aurons – nous enfin un Président soucieux des jeunes ? Ils sont les premières victimes (des erreurs gouvernementales), évidemment ! Et cela, quelles que soient leurs couleurs, nationalités ou religions…

  2. Pingback: Sommes-nous une génération perdue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *